El papa no quiere un embajador gay en el Vaticano – Le pape ne veut pas d’ambassadeur gay au Vatican

Le poste d’ambassadeur de la France au Vatican reste vacant. Le Saint-Siège n’a pas validé le candidat, homosexuel, proposé par François Hollande, qui se résoudrait à nommer une autre personne.

Le pape François n’est peut-être pas aussi «gay-friendly» qu’il veut bien le laisser croire et la France vient de l’apprendre à ses dépens. François Hollande a nommé en janvier un nouvel ambassadeur au Vatican, un énarque spécialiste des questions religieuses. Sauf que cette nomination pose problème pour le Saint-Siège. Parce que Laurent Stéfanini est homosexuel.

En guise de réponse à cette nomination, le Vatican a choisi le silence, raconte le «Journal du dimanche», mercredi 8 avril. En clair, le Saint-Siège refuse de valider cette candidature et François Hollande va maintenant devoir proposer un nouvel ambassadeur pour le poste laissé libre depuis début mars, après le départ de Bruno Joubert, parti à la Cour des comptes.

Déjà en fonction au Vatican de 2001 à 2005

Pourtant, la candidature de Laurent Stéfanini, décidée le 5 janvier, avait reçu le soutien de l’archevêque de Paris, le cardinal André Vingt-Trois. Mais, selon le «JDD», la Manif pour tous, par l’intermédiaire de sa présidente Ludovine de La Rochère, s’est activée pour empêcher la nomination de Laurent Stéfanini.

En pratique, le chef du protocole de l’Elysée semblait réunir tous les atouts pour le poste : l’homme de 55 ans connaît parfaitement le Saint-Siège. Il a travaillé à l’ambassade française du Vatican de 2001 à 2005 et est devenu ensuite conseiller pour les affaires religieuses au Quai d’Orsay.

Cette affaire embarrasse la présidence, qui, selon le «JDD», se résoudrait désormais à proposer un nouveau candidat, pour préserver de bonnes relations avec le Saint-Siège. Certains membres du Vatican avaient notamment estimé que la proposition de François Hollande était une provocation.

Print Friendly, PDF & Email

También te podría gustar...